Vos solutions

Mobilisation générale

Le chef d’établissement d’un collège dans les Yvelines a décidé de s’attaquer aux problèmes de violence.
Quand il est arrivé à son poste, il y avait plusieurs bagarres par jour, son établissement était classé comme violent.

Grâce à une mobilisation générale des professeurs, des parents ainsi que de la police, il a pu mettre en place un réel dispositif efficace et qui a porté ses fruits. Il a replacé l’autorité de l’adulte au cœur de son établissement. Les sujets comme le harcèlement et les jeux dangereux sont discutés en heure de vie de classe. Les bons élèves sont mis en classe à double niveau pour éviter les persécutions dont ils peuvent être les victimes.

Il a même été jusqu’à mettre en place des jeux de rôle avec un sociologue pour restaurer le sentiment d’empathie.

Être toujours présent

Dans un documentaire de France 5 diffusé le 29 octobre 2013, on voit un chef d’établissement qui a décidé de faire la chasse au harcèlement dans son collège.

On le voit dans les couloirs, à la cantine, il surveille partout et tout le temps.

Il guette la cour de récréation par la fenêtre de son bureau, il va même jusqu'à faire le médiateur entre deux jeunes qui ont eu des mots durs l’un envers l’autre.

Il est présent en permanence, il se montre partout, avec le sourire. C’est un investissement quotidien qui lui permet de créer un sentiment de sécurité et de confiance au sein de son établissement.
agissez et Signez la charte ›