Identifier le harcèlement

Le harcèlement il est souvent invisible et c’est l’une des raisons pour lesquelles on n’en parle pas. Mais il y en a sans doute dans l’établissement à côté de chez vous.

Ces actes sont souvent isolés, espacés dans le temps et tournés en dérision par l’agresseur afin de ne pas alerter les adultes. Ainsi, une situation de harcèlement peut passer pour de la simple chamaillerie entre élèves.
Alors qu’en fait, le jeune qui se fait passer pour un copain un peu chahuteur est un harceleur.

Un jeune harcelé n’ira pas forcément solliciter l’aide d’un adulte car il a peur de se confier et d'aggraver la situation.

L’irritabilité, le manque de sommeil, les crises d’angoisse, le repli sur soi ainsi que l’absentéisme sont autant de signaux qui peuvent alerter sur une situation de harcèlement. Un excellent élève peut être en décrochage scolaire car il est harcelé dans son école.


Il faut donc être vigilant et à l’écoute des attitudes de ses enfants, de ses élèves.

Les différentes formes de harcèlement

Le harcèlement physique

  • coups, bousculade, jets d’objets
  • bagarre organisée (passage à tabac)
  • vol et racket, dégradation de matériel scolaire ou de vêtements
  • séquestration dans une pièce
  • violence à connotation sexuelle : voyeurisme dans les toilettes, déshabillage et baisers forcés, gestes déplacés
  • “jeux dangereux” :

    • « Mort subite » : un groupe désigne une couleur et l’enfant qui porte le plus de cette couleur sur lui est roué de coups.
    • « lancer de nain » : la victime est jetée par terre ou contre un mur
    • « la salade » ce jeu consiste à se précipiter sur sa proie, à lui couvrir la tête de son pull- over et à le rouer de coups.
    • Le jeu de « la tomate » consiste à retenir sa respiration le plus longtemps possible.
    • Jeu de la « barrière humaine » consiste à créer une barrière humaine entre deux arbres, celui qui ne passe pas la barrière est passé à tabac.
    • Le « petit pont massacreur » dit aussi le
      « bouc émissaire » ou
      « jeu de la cannette » : il s'agit d'envoyer un objet entre les jambes d’un élève. Le joueur qui ne rattrape pas l’objet est roué de coups.

Le harcèlement moral

  • verbal : insultes répétées, moqueries
  • émotionnel : humiliation, discrimination, chantage
  • sexuel : gestes déplacés, provocations sexuelles verbales

Le cyberharcelèment

  • propagation de rumeurs
  • création d’une page à l’encontre de la victime
  • envoi de messages injurieux ou menaçants
Les nouveaux moyens de communication permettent aux agresseurs de poursuivre l’oppression en dehors de l’école. L’enfant victime de cyberharcèlement n’est donc plus en sécurité même à la maison.

40% des élèves français disent avoir subi une agression en ligne.

← Qu'est ce que le harcèlement Les conséquences du harcèlement →
agissez et Signez la charte ›