Adultes, ne démissionnez pas !

Ce n’est pas aux enfants de prendre leurs responsabilités en premier.

Les parents peuvent involontairement pousser leur enfant à ne pas répondre, à être fataliste et à devenir victime de harcèlement. Ils peuvent ne pas lui laisser la place de parler de ses problèmes.

Les chefs d’établissement sont poussés à minimiser les phénomènes de harcèlement, pour préserver l’image de leur école.

Les professeurs se focalisent sur leur cours et sur la tenue générale de la classe, mais pas sur des petits gestes qui semblent anodins.

Par exemple, quand un adulte, témoin d’une violence dans son établissement, se contente d’aller voir le CPE sans reprendre les élèves violents, il leur envoie un signal : il leur montre qu’il n’est pas habilité à répondre. Les élèves peuvent l’interpréter comme une démission de l’adulte.

Agissons

Quand vous déposez votre enfant chaque matin à l’école ou au collège, vous imaginez qu’il y est en sécurité. Que les adultes réagiront s’il est harcelé...

Mais ce n’est malheureusement pas la réalité.

Saviez-vous que le mot « harcèlement » n'existe même pas dans la partie législative du code de l'Éducation ? Alors que les adultes sont protégés contre le harcèlement au travail, le harcèlement sexuel, le harcèlement moral, les textes qui structurent l’école ne protègent pas les enfants du harcèlement entre élèves.

Cela va même plus loin : alors que ce problème atteint des proportions très inquiétantes, on ne rapporte les situations de harcèlement que depuis 3 ans ! En effet l’enquête Sivis (Système d’information et de vigilance sur la sécurité scolaire) ne repère les situations de harcèlement que depuis 2011. Et pour que ces situations soient remontées, il faut encore qu’elles soient « graves » !

L’école devrait être un sanctuaire dans lequel nos enfants apprennent en toute sécurité.

Tout cela n’est possible que parce qu’il existe un vide juridique : le harcèlement n’est pas reconnu comme une infraction !

Aujourd'hui, de nombreux parents rejoignent les victimes et demandent une loi contre le harcèlement. Pour qu’enfin ce phénomène soit pris au sérieux et qu’on trouve des solutions !

Aidez-nous à faire disparaître le harcèlement et signez la charte !

← Les conséquences du harcèlement Votre enfant est-il victime de harcèlement ? →
agissez et Signez la charte ›